Fabrique de thèses #4 / 18 octobre 2019

Fabrique de thèses #4
Vulgarisation scientifique : rendre sa thèse accessible

Centre national de la danse – Pantin

Appel à communications
Propositions à envoyer avant le 12 juillet 2019

Pour la 4e édition de Fabrique de thèses, l’Atelier des doctorants en danse propose une journée d’étude sur les enjeux de la vulgarisation d’une recherche scientifique au sein des études en danse, qui se tiendra le 18 octobre 2019 au CND à Pantin.

Dans un contexte où la démocratisation et la diffusion des savoirs sont amplement valorisés, au moyen de manifestations scientifiques et concours comme « Ma thèse en 180 secondes », les pratiques de vulgarisation peuvent constituer une occasion privilégiée de se faire connaître et de déjouer le possible isolement du chercheur. Il s’agira d’interroger les enjeux et les modalités de transmission de son travail, selon les espaces de présentation et les publics rencontrés : à l’occasion d’une conférence, d’une présentation orale, dans le cadre d’un enseignement ou d’un article pour des revues non spécialisées. Quelles méthodes de vulgarisation permettent d’envisager l’adaptation de savoirs produits dans un contexte universitaire à la diversité des publics auxquels le chercheur s’adresse ? D’autre part, comment ce dernier peut-il bénéficier de ces expériences de transmission pour enrichir sa recherche en la confrontant à d’autres points de vue ?

Partager sa recherche peut impliquer l’exposition du contexte scientifique dans laquelle elle s’inscrit – références théoriques et concepts qui la soutiennent – ; cependant, c’est prendre le risque de marquer l’écart entre son auditoire et certains registres de savoirs plus résistants à une transmission hors du contexte universitaire. De ce point de vue, quelle place donner à la présentation des objets, corpus et méthodologies de sa recherche – par l’intermédiaire d’exemples tangibles, d’analogies fécondes voire de mises en pratiques – afin de rendre ces savoirs immédiatement effectifs pour le public ? Il s’agira de réfléchir aux différents outils et supports que le chercheur peut convoquer pour appuyer la présentation de son travail (vidéos, schémas, outils informatiques, etc.), mais aussi aux manières de rendre compte de ses activités de chercheur et de la spécificité de ses modalités de travail.

Pour aborder ces questions, nous envisagerons plus particulièrement la spécificité des recherches inscrites dans le champ de la danse : le phénomène de vulgarisation n’a-t-il lieu que dans un contexte pédagogique, ou aussi lors d’échanges plus informels, tels que des entretiens avec les artistes, des ateliers ou des bords de plateau ; voire au contact de doctorant·e·s et enseignant·e·s issu·e·s d’autres disciplines ? Quelles relations peuvent se tisser entre la présentation d’un savoir scientifique et les expériences de danse du public (en tant que spectateur ou danseur, amateur ou professionnel) ? Comment ces pratiques artistiques et spectatorielles peuvent-elles être mises en valeur pour favoriser la compréhension de savoirs réflexifs sur la danse ? Pour faire l’expérience des interrogations suscitées par ces axes de réflexion, nous souhaiterions aussi accueillir des propositions d’intervention pensées en relation effective avec un public extérieur au monde universitaire (visiteurs du CND, scolaires, danseurs ou enseignants en formation, etc.).

Afin de présenter un vaste panorama de ces questions, cet appel à communication s’adresse aux doctorant·e·s et jeunes docteur·e·s travaillant sur la danse, ou plus largement sur les arts de la scène ou le corps, ainsi qu’aux professionnels s’intéressant aux enjeux de la vulgarisation scientifique. Il s’agira de proposer des outils méthodologiques et de partager des expériences, afin de cerner les enjeux d’une telle démarche pour que chacun puisse penser la vulgarisation scientifique à partir de son propre travail de recherche.


Modalités de soumission

L’Atelier des doctorants en danse souhaitant favoriser la pluridisciplinarité, tous les chercheurs dont l’objet de recherche est la danse et les pratiques chorégraphiques sont appelés à soumettre une proposition de communication à travers :

  • un titre de communication
  • une proposition de 1500 signes maximum
  • une synthèse de communication de 400 signes maximum
  • une biographie de 400 signes maximum

Les informations demandées ci-dessus sont à fournir dans un seul et même document.
Nous vous remercions de bien vouloir préciser votre/vos discipline(s), votre sujet et année de thèse, le nom de votre/vos directeur(s) de recherche ainsi que votre/vos université(s) et laboratoire(s) de rattachement. 

Les propositions de communications sont à envoyer avant le 12 juillet 2019 à l’adresse doctorantsendanse@gmail.com

Après réception, lecture et sélection des propositions, vous recevrez la réponse pour acceptation sous un délai de deux semaines. Les doctorants sélectionnés seront ensuite invités à exposer leurs réflexions au Centre national de la danse le 18 octobre 2019 à Pantin. À l’issue de cette journée, les intervenants seront appelés à produire une synthèse écrite de leur communication en vue de la publication d’actes.

Télécharger l’appel :
Fabrique4_Appel

Plus d’information sur l’Atelier des doctorants : https://docdanse.hypotheses.org/


Une proposition de l’équipe de l’Atelier des doctorants 2019 :
Céline Gauthier, doctorante en danse à l’université Côte d’Azur,
Lucas Serol, doctorant en littérature comparée à l’université de Strasbourg.
Et du service Recherche et Répertoires chorégraphiques, CND.