Auteur : Comité de l'Atelier

Mathilde Monnier, « Un détour par l’Université : à propos de la résidence “ Déroutes chorégraphiques avec Mathilde Monnier ” »

Après avoir été interprète dans plusieurs compagnies en France et aux États-Unis, Mathilde Monnier s’est imposée comme chorégraphe, et ses pièces les plus connues comme Pour Antigone, Déroutes, Les Lieux de là, Surrogate City, Soapéra, Gustavia ou encore El Baile sont présentées sur les plus grandes scènes internationales.

Mélanie Mesager, « D’une pratique chorégraphique quasi-ethnographique #1. Cinq questions sur la nature des entretiens de Sabine Macher à la Ménagerie de verre et sur leur place dans ma thèse de doctorat »

Ma thèse de doctorat étudie la façon dont quatre œuvres chorégraphiques se sont approprié les méthodes de l’enquête ethnographique, et en particulier celles de l’entretien comme interaction verbale visant à provoquer et recueillir des propos issus de la communauté étudiée.

Informations pratiques et calendrier

Si ce format numérique ne permet bien évidemment pas de reproduire la dynamique d’une journée d’étude, nous espérons faire de ce moment un temps d’échange autour de ces multiples notions. Nous vous invitons donc à commenter les publications afin de partager références, réflexions et questions avec les participant·e·s.

Fabrique de thèses #5 / 22 septembre 2020

Décentrer les savoirs : l’in-discipline des études en danse Centre national de la danse 22 septembre 2020 En écho à la parution aux éditions du Seuil de Nouvelle Histoire de la danse en Occident – De la Préhistoire à nos jours, Fabrique de thèses #5 interroge la notion de décentrement du point de vue de la méthodologie – et, plus largement, de l’épistémologie – de la recherche sur les œuvres et les pratiques chorégraphiques.

Danse et arts visuels / 20 et 21 février 2020 / Programme

Colloque jeunes chercheurs Danse et arts visuels : gestes, échos, passages Centre national de la danse – Pantin Ce colloque s’intéresse aux points de passages, d’échanges et de dialogues entre les arts chorégraphiques et les arts visuels. Il s’agit d’envisager la transposition, dans son sens premier, d’idées ou de formes d’un medium à un autre et d’en identifier les traces.