Catégorie : Fabrique de thèses

Céline Gauthier, Lucas Serol, « Décentrer les savoirs : l’in-discipline des études en danse. Avant-propos »

Parmi les événements organisés par l’Atelier des doctorants, les journées « Fabrique de thèses » ont pour but de réunir de jeunes chercheur·se·s autour de questions d’ordre méthodologique afin de partager des expériences, des outils, des ressources, et plus largement des interrogations à même d’accompagner chacun·e dans son parcours doctoral.

Soraya Baccouche, « Se détacher de l’ethnocentrisme culturo-disciplinaire dans l’approche empirique d’un terrain dansé : scènes populaires contemporaines mahdoises (Tunisie) »

Au cours de ma thèse, j’ai développé l’expression de « danses d’Afrique du Nord à l’Asie du Sud-Ouest et hybridations » (ANASOH) afin de mieux rendre compte du monde dansé que j’investis : aussi bien dans ses réalités socio-historiques, sa diversité, ses dynamiques, que dans les multiples interactions à l’œuvre au sein de ces espaces géographiques et/ou en dehors.

Céline Gauthier, Lucas Serol, « Vulgariser les savoirs en danse ? Quelques considérations et pistes de réflexion sur la médiation scientifique »

Parmi les événements organisés par l’Atelier des doctorants, pensé comme un espace de rencontre et de discussion entre doctorants, mais aussi enseignants, praticiens et professionnels contribuant à l’élargissement du réseau des jeunes chercheurs en danse, les journées « Fabrique de thèses » ont pour vocation de poser des questions d’ordre méthodologique.

Céline Gauthier, Lucas Serol, « De la reconnaissance des parcours à la valorisation des savoirs : quelles places pour la vulgarisation et la médiation en danse ? » (table ronde)

La journée « Vulgarisation scientifique : rendre sa thèse accessible » s’est clôturée par une table ronde, afin de prolonger les questionnements partagés durant les différents temps de cette rencontre. Elle s’inscrivait par ailleurs dans une vive actualité, celle des interrogations – et des inquiétudes – de bon nombre de jeunes chercheurs quant aux devenirs de leurs recherches et à leur avenir professionnel, dans le contexte des études en danse.

Fabrique de thèses #5 / 22 septembre 2020 / Programme

Décentrer les savoirs : l’in-discipline des études en danse Centre national de la danse – Pantin, 9h30-17h30, studio 14 Programme En écho à la parution aux éditions du Seuil de Nouvelle Histoire de la danse en Occident – De la Préhistoire à nos jours, Fabrique de thèses #5 interroge la notion de décentrement du point de vue de la méthodologie – et, plus largement, de l’épistémologie – de la recherche sur les œuvres et les pratiques chorégraphiques.

Fabrique de thèses #5 / 22 septembre 2020

Décentrer les savoirs : l’in-discipline des études en danse Centre national de la danse 22 septembre 2020 En écho à la parution aux éditions du Seuil de Nouvelle Histoire de la danse en Occident – De la Préhistoire à nos jours, Fabrique de thèses #5 interroge la notion de décentrement du point de vue de la méthodologie – et, plus largement, de l’épistémologie – de la recherche sur les œuvres et les pratiques chorégraphiques.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search